Aperçu – Les soirées du désherbage en direct de la région du lac de Morat



Basile Cornamusaz (CBS), Claudia Degen, Emila Vorlet (IAG) et Alexandre Collet (agricultuer) lors de l’avant-première à St-Aubin/FR, le 22 avril 2021

IAG Grangneuve, Inforama Rütti, AgriCo St-Aubain et le ONA Berne présentent:

La réduction d’herbicides en grandes cultures

Rendez-vous en ligne les jeudis soirs de 19h30 à 21h00, passer à l’inscription

  • 20 mai 2021: betteraves sucrières
  • 27 Mai 2021: blé
  • 10 Juni 2021: maïs
  • 17 Juni 2021: colza

L’avant-première dans les betteraves à sucre

Le 22 avril, notre reporter a été invité à participer à une courte visite des champs et à examiner de plus près l’essai de démonstration betteraves sucrières.

Alexandre Collet, fermier au Domaine AgriCo à St. Aubin/VD, présente le lieu. Son exploitation compte 110 ha de terres arables où sont cultivés le blé, le maïs, le colza et la betterave à sucre. Il a fourni un champ d’essai de 2 ha pour les méthodes de réduction des herbicides dans la betterave à sucre. Certains des sols ici sont très lourds. A certains endroits comme nous le montre Emilia Vorlet de Grangeneuve à l’aide d’une petite boulede terre (non, ce n’est pas un hornouss) on trouve une teneur en argile de 70 pourcent.

Emilia Vorlet, IAG Grangeneuve

Le compte rendu du CBS

Cet article cibles sur l’annonce des soirées en ligne commançant le 20 mai. Pour cette raison, l’apparition a été reporté de 2 semaines. Par conséquant, le compte rendu de Basile Cornamusaz (CBS) sur la situation actuelle aux champs de la pratique est condamné de rester en retraite sauf le cas des insectes sera frolé en suivant. Que Basile pardonne à l’auteur.

A l’égard des nuisibles

Avec les températures basses jusqu’à présent, il y a eu très peu d’infestation d’altises. Les collaborateurs des services phytosanitaires cantonaux et du centre betteravier par contre surveillent actuellement la situation du puceron vert du pêcher et lanceront, si nécessaire, une alerte via le Beta Swiss APP et les messages flash cantonaux.

Si le seuil de dégâts du puceron vert est atteint dans votre région, il est recommandé de commencer par un 1er traitement avec Gazelle, suivie d’un 2ème traitement après 10-15 jours avec Movento et d’un 3ème après 10-15 jours avec Movento. L’autorisation spéciale nécessaire est accordée avec la recommandation générale.

En cas ou la pression de pucerons verts devient trop abonadante, les producteurs d’IP-Suisse doivent décider asasez vite, s’ ils veulent réagir ou pas. Se retirer du programme demande une décision quasiment à la veille du premier traitement. Plus tard la sortie du programme ne fait plus de sens, vue qu’un contagion pourrait déjà avoir eu lieu.

La lutte contre le puceron noir du haricot est une autre histoire. Si le seuil de dommages est atteint, le traitement peut être effectué avec Pirimor. Liste des services phytosanitaires cantonaux .

Présentation des machines en ligne

Claudia Degen montre un planton de betteraves. A l’arrière-plan le semis (ga) et la plantation (dr)

La démonstration dans les betteraves disposera de quatre procédées

  1. plantation des betteraves sucrières pour la couverture accélérée
  2. Semis au robot par farmdroid avec sarclage dans les rangs
  3. traitement en bandes avec sarclage entre les rangs
  4. Sans herbicides avec sous-variantes semé en place et démarriage

La responsable de l’essai, Claudia Degen, recommande vivement d’aller profiter aussi des ateliers en ligne avec des experts, des entreprises de technologie agricole et d’IP-Suisse. Malgré le format en ligne, il est possible de poser des questions et d’échanger des idées entre agriculteurs. Une attention particulière sera également accordée à la question de savoir quelles méthodes de réduction des herbicides sont aussi économiquement réalisables. C’est probablement la question la plus pressante pour beaucoup.

A ne pas manquer le programm « Désherbage en grandes cultures »


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *